Rechercher

Brainstorming : une pratique qui a tout bon !

Dernière mise à jour : 10 août 2021

Vous vous demandez quels sont les bénéfices du brainstorming ou comment organiser un atelier dans les meilleures conditions. Vous aimeriez trouver une salle propice à l’activité du brainstorming entre particuliers ou professionnels. Cet article balayera l’ensemble de vos interrogations !




Les bases du brainstorming


La définition du brainstorming : qu’est ce que c’est ?


Le brainstorming correspond au rassemblement de plusieurs individus afin de favoriser l'émergence d’idées. Le brainstorming se fait en petit groupe. L’idéal est de ne pas dépasser plus de 10 personnes. D’un côté, il y aura suffisamment d'idées et de l’autre, chacun aura la possibilité de parler pour exprimer une proposition de solution. L'objectif est d’émettre un maximum d'idées, sans juger les autres, mêmes les plus extravagantes. On en vient à en assembler, mixer certaines, on les travaille et les fait évoluer.


En général, il est préférable de noter sur un brouillon l’ensemble des propositions émises pour dans un second temps, faire le tri. Il est important de ne pas se brider, de ne pas être stressé, ou de stresser les autres. La façon la plus productive de répartir son temps et de faire une séance d’élaboration des idées. Puis une séance de débrief. Ainsi, vous pourrez être plongés dans la création puis dans l’analyse.

Essayer d’avoir une structure plus complexe ne servira qu’à réduire le potentiel de gain du processus créatif.

En ce qui concerne le timing, il dépend du nombre de personnes, de vos objectifs et de vos contraintes. Il n’y a pas de règle !


Un brainstorming, seul ne sert à rien !


Il ne suffit pas de faire un brainstorming pour faire un brainstorming. Ce processus n’est utile que lorsqu’il est précédé d’une préparation puis d’un plan d’action concrètement appliqué suite aux solutions issues et choisies de la séance de brainstorming.


Faire appel à un intervenant externe


Faire appel à un “guide” est une aide reconnue et pertinente dans la pratique du brainstorming. Il permet de produire plus d’idées. Son rôle est de préparer la séance, il veille à ce que chacun se sente à l’aise, puisse s’exprimer sans se faire interrompre ou jugé. Il est chargé de faire les transitions d’une idée, ou d’une proposition à l’autre.

Avoir un bon intervenant externe ou guide expérimenté dans l’activité de brainstorming est capital car il peut avoir un impact colossal sur la l’évolution de la séance.


Les caractéristiques d’un guide de séance sont très simples :

  • Il doit être neutre et sans prise de décision sur le projet de réflexion. Il a 2 rôles principaux.

  • Tout d’abord, un rôle organisationnel. Il doit définir les axes de travail majeurs, synthétiser les problèmes et les tâches à résoudre. Il gère le temps de parole, le groupe, le programme de la séance.

  • Ensuite, un rôle de cadre. Il doit faire attention à ce que le groupe ne s’éloigne pas des objectifs, éviter les conflits entre les membres et donc établit un climat de sain et bienveillant durant la séance.

Finalement, un intervenant externe spécialisé dans le brainstorming permettra de ne pas s'inquiéter du déroulement de la séance



Les obstacles au brainstorming


On reconnaît 3 obstacles majeurs dans un groupe qui s'adonne à la pratique. Ces obstacles doivent être réduits ou minimisés pour maximiser l'efficacité de la séance. C’est au rôle du guide, de minimiser ces effets.


1er effet : le laisser faire


Le laisser faire est le fait de flâner dans un groupe, de ce dire que les autres feront le travail à notre place ou encore de compter sur le groupe pour ne rien faire.

En général, il s’agit d’un manque de motivation venant d’un membre du groupe qui est peut-être dû à un manque d’investissement sur le projet, d’intérêt, de la pensée de n’apporter aucune plus-value au projet... Un autre danger de cet effet est la contagion du "laisser faire” sur d’autres membres du groupe. Après tout, pourquoi faire un effort quand les autres n’en font pas ?


2e effet : la peur du jugement par les autres


Il s’agit de la peur du ridicule. La peur d’être jugé, rabaissé ou ridiculisé à cause de l’idée proposée. Le comportement de ces personnes est rapidement identifiable : autocensure, absence de prise de parole, comportement timide. Les personnes dans le jugement peuvent prendre l’ascendant et devenir omniprésente, cela, notamment aux yeux des personnes intimidées.

Enfin, on peut aussi faire remarquer, dans la peur du ridicule, la peur de sortir hors des sentiers battus. Certains membres peuvent tout à fait rester fixés sur les mêmes axes que leurs compagnons de séance par peur de déranger.

3e effet: l’attente


Parfois le fait d’attendre son tour, de ne pas pouvoir prendre la parole à n’importe quel moment peut entraîner des oublis d’idées, une perte de motivation et d’envie. Les participants n'ont pas la possibilité d’exprimer l’évolution de leur pensée de manière spontanée, car ils doivent respecter une certaine structure.

De plus, faire différentes activités à la fois comme écouter, rebondir et créer de nouvelles propositions peut bloquer la créativité, soit l’essence même de la séance.



Le brainstorming : un outil à la portée de tous


Le Brainstorming est un outil maniable pour tous les secteurs, les professionnels ou les étudiants. Cette activité a un impact plus large que le simple fait de trouver une série de solutions diverses : elle joue sur l'humain en lui-même.


Enfin, trouver l'endroit idéal pour effectuer une ou plusieurs séances de brainstorming peut sembler difficile. Néanmoins, il est tout à fait possible de louer une salle pour des activités de brainstorming aisément.


Plus qu’un outil de résolution de problème


Ce processus facilite la quantité d'idées et de solutions possibles pour un même problème. Il permet aux membres de se concentrer sur leur créativité. Les conflits sont réduits, car on se concentre sur les idées et non les individus. Les idées sont mieux entendues. Le brainstorming permet de partager ses connaissances et ses compétences. Enfin, il prend part à l'amélioration de l’atmosphère de travail en favorisant un environnement amusant, productif et convivial. Le travail d'équipe apporte un certain plaisir par l’échange et une satisfaction par l'effort commun.


Néanmoins, le brainstorming n’est efficace seulement et seulement s’il y a une application des solutions proposées.


Où faire une séance de brainstorming à Bruxelles ?


Saviez-vous que Le Local Club met à votre disposition son espace pour que vous puissiez, en tant que particulier comme professionnel, réserver votre salle et vous lancer dans ce processus créatif !

Nous mettons notre charmant espace de coworking à louer, quel que soit le jour de la semaine ou le weekend. L’espace est composé de 3 salles et d’un jardin. Une véranda qui laisse passer la lumière, créant une agréable atmosphère, favorisant l'émergence d'idées. Le lieu est désigné afin de vous faire sentir comme chez vous, en confiance et en sécurité.


Nous avons à disposition un large choix d’utilitaires : un tableau blanc, une télévision pour partager vos présentations, une imprimante etc… Il est tout à fait possible de ramener votre propre matériel. Le Local club est flexible et peut s’adapter aux demandes de chacun. Il n’y a pas de durée minimum de réservation. Vous êtes libres de réserver notre espace de travail sur la plage horaire de votre choix.


Vous pouvez vous rendre dès à présent sur notre rubrique privatisation ou nous contacter par email : privatize@local-club.com pour effectuer dès à présent votre réservation.


1 vue0 commentaire